Skip to content Skip to footer

PITCAIRN (Blanco/Curto Turon)

BD. 1814. Les HMS Briton et HMS Tagus ont quitté les îles Marquises 3 semaines auparavant. Le capitaine Staines décide de mouiller à proximité de Pitcairn pour se ravitailler. L’île est inhabitée mais lorsqu’il l’a découverte en 1767 Carteret a signalé qu’on y trouvait de l’eau. La côte rocheuse rend l’approche difficile mais la chaloupe que Staines a envoyé en reconnaissance avec le capitaine Pipon parvient à y accoster. Alors que les hommes commencent à explorer l’île, ils aperçoivent rapidement une hutte surmontée d’une croix et des femmes, des tahitiennes qui parlent leur langue, viennent à leur rencontre…

Qui sont ces femmes ? D’où viennent-elles ? Comment ont-elles réussi à survivre sur Pitcairn autant de temps ? Et comment se fait-il qu’elles parlent anglais ? Autant de mystères que Staines et Pipon vont tenter d’éclaircir en menant l’enquête sur l’île et en interrogeant leur cheffe, Maimiti. Et ils ne sont pas au bout de leurs surprises…Car leurs investigations vont les mener sur les traces des révoltés du Bounty et sur ce qu’il est advenu d’eux après qu’ils aient pris possession du bateau et mis son capitaine, Bligh, sur une chaloupe avec ceux qui désiraient le suivre ! Rien que ça ! Du coup, la narration, dynamique, mêle donc très logiquement scènes sur Pitcairn où Staines et Pipon tentent d’en apprendre davantage sur les tahitiennes et flash backs nous montrant la nouvelle vie de Fletcher et des autres mutins du légendaire Bounty.

Un récit historique étonnant qui repose avant tout sur une très bonne idée : conter un épisode moins connu des révoltés du Bounty : celui de l’après mutinerie, quand ils durent s’organiser pour survivre tout en restant cachés. Et comme il est porté par un trait à la fois expressif et vivant (signé Curto Turon) rehaussé d’aquarelles fort réussies, on passe un très bon moment en compagnie de Fletcher, Maimiti, Pipon et Staines sur Pitcairn.

(Récit complet, 128 pages – La Boîte à Bulles)

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.