Skip to content Skip to footer

RAPTOR (McKean)

BD. McKean est surtout connu pour les couvertures qu’il a réalisées pour Sandman, la série mythique de Neil Gaiman. Mais il a aussi, bien sûr, raconté ses propres récits, en solo, souvent singuliers et teintés de mystère. Raptor est dans cette veine artistique là. Visuellement déjà, puisque l’auteur britannique y mêle une nouvelle fois peinture, dessin, collage et infographie pour un résultat très original. Incroyablement évocateur, son travail est un relai graphique parfait pour son histoire teintée de poésie et d’occultisme. Une histoire d’Amour. Entre Arthur et sa jeune femme récemment décédée. Que le jeune gallois ne peut se résoudre à oublier. Alors il participe à des cérémonies occultes espérant la revoir et communiquer avec elle dans cet autre monde…Et il continue d’écrire, désirant trouver refuge dans l’univers de l’imaginaire. Dans un monde médiéval qui semble autre, un fauconnier va de village en village et se fait payer pour terrasser, à l’aide de son rapace, les monstres qui menacent les habitants de ces petites bourgades…

Un récit atypique, exigeant avec le lecteur qui ne doit pas s ‘attendre à ce que tout lui soit donné facilement. Visuellement magnifique, il nous plonge dans l’esprit dépressif et torturé d’Arthur pour nous parler d’Amour, de deuil, des pouvoirs de l’imaginaire, de résilience et de tyrans. Un voyage résolument étonnant !

(Récit complet, 128 pages – Futuropolis)

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RAPTOR (McKean) – Positive Rage