DEATH BELLS New Signs of Life

ALBUM. On comprend pourquoi les australiens de Death Bells (qui habitent désormais aux Etats-Unis) ont choisi d’ouvrir New Signs of Life par Heavenly Bodies: le morceau accroche d’emblée l’auditeur avec ce post-punk épique façon Interpol/Editors qui s’appuie sur des guitares nerveuses et complices. Une très bonne entrée en matière confirmée par Two thousand and Twenty,