DEBOUT LES MORTS (Duchazeau)

BD. Sous-titré « Fantaisie macabre », Debout les morts annonce la couleur (au propre comme au figuré car la couverture est, par ailleurs, presque entièrement rouge sang) d’emblée. Duchazeau a visiblement eu envie d’une récréation graphique et il a donc décidé de raconter la révolution mexicaine, à sa façon, résolument différente et complétement délirante. Et c’est Emiliano,