LESS WIN trust

Ne vous y trompez, le second album des danois de Less Win n’est pas un énième resucée post-punk radiophonique vidé de son contenu déviant. Certes les mélodies de voix flirtant parfois avec Bowie (« Habits ») peuvent laisser croire le contraire, mais ces guitares tranchantes, l’apparition d’un saxo fou volé à James Chance (« Bury the Heart »), et