UN OCEAN D’AMOUR (Lupano/Panaccione)

Formidable ! N’y allons pas par quatre chemins : « Un océan d’amour » est vraiment un formidable récit. Et une véritable prouesse puisqu’il est entièrement muet. Mais oui, vous avez bien lu : 224 pages sans aucun dialogue ni récitatif. Et pourtant, l’ensemble est d’une fluidité exemplaire. C’est bien simple : on reste scotchés aux personnages