Skip to content Skip to footer

THERAPIE DE GROUPE 3. La Tristesse durera toujours (Larcenet)

BD. Jean-Eudes de Cageot-Goujon, plus connu sous le pseudonyme de Manu Larcenet, a fait un burn out. Logique quand on passe du statut de star de la BD qui a des “idées du siècle” tous les 3 mois et que l’on vient trouver pour avoir des conseils à auteur déchu, has been complet en manque total d’inspiration. Alors Jean-Eudes a été placé en établissement spécialisé où grâce à des drogues appropriées il a commencé à aller mieux. Loin de ses proches. Là il a eu une révélation : la contemplation d’œuvres d’art comme solution. Sauf qu’au bout d’un moment, cette confrontation avec de “vrais artistes”, ceux qui l’ont inspiré, le fait se sentir tout petit, besogneux, en un mot minable…

Larcenet poursuit et termine sa thérapie de groupe avec La Tristesse durera toujours. Un troisième tome d’autofiction dans lequel l’auteur parle de ce qu’il éprouve : son complexe d’infériorité face aux peintres qu’il adule, le temps qu’il n’a pas vu passer, ses difficultés à accepter que ses enfants soient déjà devenus adolescents et à les comprendre ou encore les affres de la création. Avec beaucoup de talent et d’autodérision, l’auteur se moque de son corps, trop gros ; de ses œuvres, futiles ; de sa difficulté à communiquer avec ses enfants et de son incapacité à s’occuper de son foyer ; de son égo ou de son penchant pour la mélancolie. Tout en rendant hommage aux artistes qui l’ont marqué ou à sa femme qui fait tourner la maison, s’occupe de l’éducation des enfants tout en tant vétérinaire pour que son mari puisse créer. Et ce depuis le début de leur relation. Et en se faisant plaisir, graphiquement parlant car le récit lui permet des incursions dans le manga (pour un duel avec son fils ninja), le reportage (c’est à la mode…) ou les illustrés américains du début du XXe siècle.

Alors, Thérapie de groupe, l’idée du siècle ? Peut-être pas mais c’est tout de même un très bon récit, ingénieux et vraiment drôle (les récitatifs, nombreux puisque Jean-Eudes a besoin de s’épancher, sont savoureux) qui permet à Larcenet de se frotter au genre introspectif avec grande inspiration !

(Série en 3 tomes – Dargaud)

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

THERAPIE DE GROUPE 3. La Tristesse durera toujours (Larcenet) – Positive Rage