SUR LA
PLATINE

[mg]
STNNNG
smoke of my will

SHIPPING NEWS
one less heartless to fear

THE SKULL DEFEKTS
Peer Amid

THE EX
catch my shoe

BLACK ANGELS
phosphene dream

SHUB
fuck my luck

[chris]
OFF!
first four Eps
MOGWAÏ
I hardcore will never die
THE SKULL DEFEKTS
Peer Amid
ARBOURETUM
the gathering
OVO
cor cordium

THE EX
catch my shoe

[sullivan]
THE TALL SHIPS
On Tariffs And Discovery
AUCAN
Black Rainbow
BEAR CLAW
Refuse This Gift
LOW
C'mon
PEGBOY
Chacha Damore

THREE MILE PILOT
The inevitable past is the…

pochette

chroniques récentes
nos archives
mini-chroniques

STUNTMAN
the target parade
(prototype)

Découverts au travers du bon split 10' partagé avec CHERE CATASTROPHE, les montpelliérains reviennent en creusant toujours un peu plus le sillon labouré par KNUT, COALESCE, KEELHAUL, CONVERGE et consorts. D'entrée leur metal-hardcore pare-buffle déboule avec un son taillé pour les routes cahoteuses. Chant bovin, assise rythmique puissante, guitare au spectre machiavélique. En pleine forme, le groupe est en confiance, sûr de son fait, très à l'aise dans cette approche frontale et viscérale. 'Wounds and Visions' et 'Razor in my Eyes' vous prennent parfaitement à la gorge et vous savez que la bête ne va rien lâcher. Sans que ce soit flagrant car l'album reste homogène, il multiplie les tentatives d'aborder sa folie musicale sous des angles différents. Math-metal, doom, thrash, hardcore, l'unique guitare déploie une palette de riffs éléphantesques, malsains et vicieux. L'omniprésence de larsens derrière ceux-ci confère une étonnante atmosphère noisy aux morceaux. Si les dix titres, tous introduits par des samples d'extraits de films, s'enchaînent bien, ils peuvent aussi pécher par leur excès de générosité. L'envie de mettre un peu trop de plans parfois affaiblissent l'épine dorsale des chansons. Celles-ci n'échappent pas non plus à quelques clichés musicaux du genre (et la pochette, elle ne vous fait pas un peu penser à celle de 'Arise' de SEPULTURA?) Vers la moitié de l'album, on peut sentir le groupe glisser vers une certaine facilité mais il arrive toujours à tirer son épingle du jeu en logeant des attaques bien vues derrière les oreilles. 'Feeble Fear of Truth/I Deny' clôture très bien cette écoute intense et éprouvante. STUNTMAN possède deux armes de destruction massive: des riffs à tête chercheuse et un sens de l'assaut qui ne se refuse aucune stratégie pour vous anéantir. Hit the Bull's Eye! Cible atteinte!
[chRisA]

+ voir aussi : Knut, Coalescence, Keelhaul, Converge



Pour être chroniqué dans cette rubrique, envoyez vos disques à :
If you want to be reviewed here, send your promotionnal stuff to :
Mathieu Gelezeau - 51, rue Paul Vaillant Couturier
92240 Malakoff - France /
email : positiverage(a)hotmail.com

pochette

pochette

pochette

pochette

pochette

pochette

pochette

pochette

pochette