LES DESCENDANTS
Quelques disques cultes,
venus par la suite
 :

FUGAZI
Repeater
JESUS LIZARD
Goat

SONIC YOUTH
Daydream Nation
SLINT
Spiderland

DRIVE LIKE JEHU
Yank Crime
SHELLAC
at action park

 

 

Pour les plus gourmands, voici une liste de groupes cultes qui auraient tout aussi bien pu se retrouver dans l'une ou l'autre de ces listes… à vous de réviser (par ordre alphabétique) :
Adolescents
The Adverts
Bad Brains
Bästard
Birthday Party
Black Flag
Black Sabbath
Born Against
Buzzcocks

The Cramps
Crass
Condense
Conflict
Dag Nasty
Devo
Distorted Pony
Don Caballero
The Ex
The Fall
Guzzard
Helmet
Hoover
Hüsker Dü
Jawbox
June of 44
Kas Product
MC5
Metal Urbain
Minutemen
Mission of Burma
Nation of Ulysses
Neu!
Neurosis
Nomeansno
Oxbow
Patti Smith
P.I.L.
Refused

Residents
Rites of Spring
The Ruts
This Heat
Les Thugs
The Undertones
Unwound

The Who
Wipers
X Ray Spex

 

 

Voici quelques disques que chaque lecteur de positiverage.com se doit de connaître pour vraiment comprendre nos écrits… ils représentent pour nous les principales bases de notre culture, les fondations de notre discothèque...

Bien entendu, cette liste n'est pas exhaustive (et reste très personnelle), mais devrait permettre à certains de réviser comme il se doit quelques chapitres indispensables de la musique indépendante (principalement punk, il est vrai).

A bon entendeur…


SONICS
"Here are the sonics"
1965

La référence garage 60's (1965) ; Une voix incroyable et une rage souvent copiée mais jamais égalée. Des titres comme Psycho ou The Witch dévoilent bien l'énergie dévastatrice de ces précurseurs.

VELEVT UNDERGROUND "velvet underground & nico"
1967
L'un de mes albums pop préférés… Expérience, finesse, poésie… La bande à Lou Reed pond l'album idéal du style dès 1967.

THE STOOGES "The stooges"
1969
Du rock sale, destroy à souhait, et plein de rage…Des riffs de guitares ravageusement simples qui révolutionnent l'histoire du rock. Premier album de l'un des inventeurs du punk, avec ses principaux tubes… Les bases !

RAMONES "Ramones"
1976
De la mélodie à l'état pur soutenue par un mur de guitare électrique. On entend leur influence partout dans le punk et le hardcore et pourtant cet album date de 1976. Encore un mythe !

THE HEARTBREAKERS "I.A.M.F."
1976
Un grand moment du punk new-yorkais avec Johnny Thunders et Jerry Nolan des New York Dolls. On est typiquement dans le son et l'attitude new-yorkaise. Drogue, culture et décadence. Il n'y a qu'à écouter Born to Lose pour comprendre. Tuerie de A à Z !

TELEVISION "Marquee Moon"
1977
L'aspect "smart" du punk new-yorkais avec Tom verlaine et Richard Hell. Jamais le punk n'aura été aussi poétique et nous sommes en 1977 ! La Grande classe !

DAMNED "Damned"
1977
Comment éviter le punk anglais ? L'un de ces plus incroyables représentants (avant de sombrer dans les profondeurs de la mauvaise pop dans les années 80). Nous sommes en 1977 et c'est l'effervescence à Londres. Mélodies et provocations à tous les étages.

WIRE "Pink Flag"
1977
Autre album indispensable du punk anglais avec une classe qu'ont du mal à avoir les autres groupes du style. C'est sur cet album qu'on retrouve leur tube 12XU souvent repris par la suite.

JOY DIVISION "Unknown Pleasures"
1979
Après l'explosion colorée et surfaite de 1977, le punk devient plus sombre et plus introspectif… Joy Division (ex-Warsaw) en restera à jamais la référence ! Bande son d'un suicide collectif. Indispensable.

GANG OF FOUR "Entertainment!"
1979
Gang of Four rend le punk plus dansant avec des rythmiques très reconnaissables. Un album incontournable dont l'esprit musical se retrouve dans beaucoup de groupes hype d'aujourd'hui. Bien entendu, les paroles politiques du groupe ont été oublié en chemin !

DEAD KENNEDYS "Fresh Fruit for Rotting Vegetables"
1980
Le hardcore US avec une originalité grandiose. Avec ses côtés sixties, surf, harcore ou punk, la bande à Jello Biaffra pond là un monument incontournable qui refait traverser l'atlantique au punk. Incroyable !

MINOR THREAT "Complete discographie"
1984
Les débuts de Ian MacKaye (Fugazi, Embrace) avec le groupe le plus important (avec les Bad Brains) de l'histoire de la scène HC de DC des années 80. Rythmiques rapides, colère canalisée, et déjà une envie de remettre en question les clichés du style.