Vous vous souvenez, j’imagine, de la bande à Jerry Frissen ? Mais si ! Les joyeux drilles de « Lucha Libre »…Eh bien ils sont déjà de retour avec la deuxième, et dernière !, partie de leur intégrale. Où l’on retrouve bien sûr ce sommaire mêlant séries à suivre, éditos délirants, auto promotion assumée (pour des figurines en plastique des héros ou la sortie des compilations des séries en albums), couvertures hommages signées par des invités de passage et histoires complètes en 1 page.

Dans l’édito du dernier numéro, le 13éme, Frissen expose, avec l’humour décapant et provocateur qu’on lui connaît, les différentes théories expliquant l’arrêt du magazine : « certains mettent ça sur le dos des mauvaises ventes, d’autres sur le fait que c’est de la merde. Mais il y en a une autre, la nôtre, c’est qu’il n’y a pas de place dans le monde de la bande dessinée pour une publication résolument de droite ». Et il est certain que ce mélange de série Z (avec la présence de cyclopes, de loup garous ou de créatures aquatiques fans de cuir et de rock’n roll), d’humour débridé (parfois au 25ème degré), voire crade (avec les histoires du « Professeur Furia »), de comics (avec super héros et nombreux gros plans) et de baston (les personnages sont tous fans de Lucha libre, la lutte mexicaine) était assez unique en son genre !

Du grand n’importe quoi souvent réjouissant même s’il faut néanmoins bien reconnaître que le concept commençait à s’essouffler sur la fin. Avec par exemple une série « Tequila » se résumant trop souvent à de la castagne et assez difficile à suivre (à cause d’un découpage vraiment confus). Et l’absence du loufoque et hilarant « Dr Destruction et les formidables » dont le manque se fait réellement sentir.

Malgré tout, on retrouve ici des « Tikitis » au meilleur de leur forme, obligés dans cet épisode d’embarquer sur une galère pour revivre l’odyssée d’Ulysse par un mégalomane fou qui se fait appeler Zeus ! Ainsi que quelques répliques quand même magnifiques, comme celle-ci, tirée justement des « Tikitis » : « Mamasumo…Elle était belle…Elle aurait pu être caissière ».

Cette intégrale est en tout cas une belle façon de tirer sa révérence ma foi !

 

(BD –les humanoïdes associés)