URBAN 1. Les règles du jeu (Brunschwig/Ricci)

2058, Monplaisir. Cité tentaculaire créée par un mégalomane du nom de Springy Fools. Un gigantesque complexe de loisirs sur 300 000 hectares qui revendique un choix sans limites pour ses 18 millions de visiteurs quotidiens. Tout y est jeu, y compris le sexe ou la mort ! Zachary Buzz, qui vivait jusque là à la campagne chez

DANS LA NUIT LA LIBERTE NOUS ECOUTE (Le Roy)

Il y a souvent une rencontre à l’origine des livres de Maximilien Le Roy : humaine comme celle de  Mahmoud Abu Srour qui lui donna envie d’écrire « Faire le mur » (paru chez Casterman), récit de l’intérieur sur la vie des palestiniens, prisonniers sur leur propre territoire ou littéraire, en l’occurrence un script que Michel Onfray avait

Portugal (Pedrosa)

Cyril Pedrosa a le chic pour surprendre tout son monde ! Lui que l’on connaissait dessinateur de séries d’humour, comme « Ring Circus » ou « Shaolin Moussaka » (avec Chauvel), était tout à coup sorti des sentiers battus de la bande dessinée en livrant un magnifique conte, sombre et émouvant, en noir et blanc, de quelques 300 pages (« Trois

AMERICA (Sturm)

On avait vraiment été touché par « Le jour du marché » (qui a d’ailleurs fait partie de la sélection officielle d’Angoulême 2011) et sa façon, délicate et sensible, de saisir le désarroi et l’angoisse de son personnage principal, tapissier juif d’Europe de l’est qui se retrouvait du jour au lendemain brutalement confronté au passage à un

LUCHA LIBRE Intégrale volume 2 (Frissen/collectif)

Vous vous souvenez, j’imagine, de la bande à Jerry Frissen ? Mais si ! Les joyeux drilles de « Lucha Libre »…Eh bien ils sont déjà de retour avec la deuxième, et dernière !, partie de leur intégrale. Où l’on retrouve bien sûr ce sommaire mêlant séries à suivre, éditos délirants, auto promotion assumée (pour des figurines en plastique des

RALPH AZHAM 2. La mort au début du chemin (Trondheim)

Après être involontairement devenu un héros en mettant en déroute l’armée de l’affreux Vom Syrus, Ralph Azham décide de quitter le village pour se rendre à Astolia, accompagné du petit Raoul. Arrivés à bon port, où tous les « Elus » sont rassemblés avant d’être présentés à l’Oracle, Ralph Azham découvre que Malek, le surintendant du roi,

LES PRINCESSES EGYPTIENNES Seconde partie (Baranko)

Titi-Nefer et Ptahmoses ont enfin réussi à localiser l’endroit où se trouve la dépouille du Grand criminel Akhenaton et le sage immortel Amenhotep Hapou va, comme promis, leur raconter la véritable histoire de la vengeance du prêtre Osarseph et la chute du Royaume de Kemi. Pendant ce temps-là, kiki- Nefer tente toujours de déjouer le

ADIOS MUCHACHOS (Matz-Chavarria/Bacilieri)

Alicia, jeune femme sexy au visage angélique, arpente les rues de La Havane sur son vélo, sac d’étudiante en architecture au dos, à la recherche de la proie idéale. Et quand elle l’a repérée, un touriste au volant d’une belle voiture de sport, elle se poste devant lui, jupe au vent, et lui fait le

LES MEILLEURS ENNEMIS Première partie (Filiu/David B.)

Mais qui sont ces meilleurs ennemis du titre et qui est Jean-Pierre Filiu, nouveau venu dans le monde de la bande dessinée ? Figurez-vous que cet homme, professeur à Sciences Po Paris et spécialiste de l’Islam, conseiller aux Affaires étrangères en poste en Jordanie, en Tunisie ou en Syrie avant d’être membre des cabinets Joxe puis

3″ (Mathieu)

Les recettes narratives que l’on suit avec respect et application ? Très peu pour Marc-Antoine Mathieu ! Impossible, du coup, de savoir à quoi s’attendre lorsqu’on aborde une nouvelle œuvre de lui. A part son élégant dessin en noir et blanc au trait précis et techniquement parfait, marque de fabrique à laquelle il reste fidèle, M.A.M. est

ZOMBILLENIUM 2. Ressources humaines (de Pins)

Alors que Francis Van Bloodt, le directeur vampire de Zombillénium, avait dû montrer les dents pour mettre fin aux tensions sociales au sein du parc d’attractions dans le tome 1, voilà que ce sont maintenant les habitants des villages environnants qui menacent son entreprise : des slogans agressifs (« Rentré chez vous sale monstres !! ») ont en effet

FACE CACHEE Seconde partie (Runberg/Martin)

Sous ses airs d’employé modèle qui n’est jamais en retard et reste travailler tard le soir et de bon père de famille (il envoie des cadeaux à sa petite fille quand il doit rester à Tokyo finir un dossier le week-end), Satoshi a en fait une liaison secrète avec sa collègue Mayumi, qu’il voit certains