MELVINS Working With God

ALBUM. C’est quoi ce titre, Working With God? Les Melvins ont vu la vierge? Buzz Osborne a eu la révélation divine et est rené (enfin born again, quoi!), comme George Bush Junior? Bon, vous vous doutez qu’il s’agit bien entendu d’un nouveau délire du groupe, et le premier morceau (I Fuck Around), une reprise punk

Bar.Rage #6 : Le podcast de Positive Rage

PODCAST. Nouvel épisode du Bar.Rage. Lors de cette émission, nous irons de Philadelphie (USA) à Perth (Australie), en passant par Athènes (Grèce) ou Paris (France), à la recherche des dernières nouveautés soniques… sans oublier évidemment quelques classiques post-punk des 80’s ! Bar.Rage #6 (25 janvier 2021) Les Thugs – « Biking »Burning Bus – « Platform »The Fuzztones –

INGRINA Siste Lys

ALBUM. Notre période post-rock a beau être derrière nous, on continue néanmoins, bien sûr, à écouter ce qui se fait dans le genre, histoire de ne pas passer à côté d’un groupe qui en vaut la peine. C’est le cas d’Ingrina, dont le second album vient de sortir chez A Tant Rêver du Roi et

Bar.Rage #5 : Le podcast de Positive Rage

Premier épisode du Bar.Rage pour 2021. Lors de cette émission je passe en plus des habituelles nouveautés et autres bizarreries, une sélection de disques synthétiques concoctée par Viktor de Buddy records ! Playlist de l’épisode du 12 janvier 2021 : The Soft Moon – « Out of Time »Warm Drag – « Butch Things »F-Systems – « People »Chapi Chapo &

LUCIDVOX We Are

ALBUM. Du post-punk russe, ça vous dit ? Attention, du vrai, chanté dans la langue de Lénine et tout et tout, hein ! Ca a au moins le mérite d’être un peu exotique, non ? Peut-être pas autant que du math-rock malaisien ou du noise-rock malgache mais quand même… Ce n’est pas si souvent que

Bar.Rage #3, le podcast de Positive Rage

Positive Rage lance tranquillement son podcast en plein confinement… Une heure de nouveautés et de vieilleries, mélange de découvertes ou de classiques… Track List du Bar.Rage #3 Gun Club – Sex BeatBrandy – UFO’s To HeavenMemes – So WhatSavak – Vis-a-VisBob Mould – Next generationCCR Headcleaner – OxygenMelvins / Mudhoney – My War (black flag)Bob

WAX CHATTELS Clot

ALBUM. Le premier album, éponyme, de Wax Chattels, sorti en 2018, a atteint, paraît-il (c’est la bio qui le dit!), le 7e rang des charts de Nouvelle-Zélande! Là, on s’interroge… et on n’y voit que 2 explications. Soit le pays de l’hémisphère sud a une culture rock indé hyper développée, soit, et c’est cette hypothèse

Bar.Rage #2, le podcast de Positive Rage

Positive Rage lance tranquillement son podcast en plein confinement… Une heure de nouveautés et de vieilleries, mélange de découvertes ou de classiques… Track List du Bar.Rage #2 The Members – The Sound of the SuburbsMini Skirt – TissueViagra Boys – Common SenseItalia 90 – An EpisodeThe Ex – Moving PicturesX – AlphabetlandAstéréotypie – AngoisseEn Attendant

DEATH BELLS New Signs of Life

ALBUM. On comprend pourquoi les australiens de Death Bells (qui habitent désormais aux Etats-Unis) ont choisi d’ouvrir New Signs of Life par Heavenly Bodies: le morceau accroche d’emblée l’auditeur avec ce post-punk épique façon Interpol/Editors qui s’appuie sur des guitares nerveuses et complices. Une très bonne entrée en matière confirmée par Two thousand and Twenty,

OXES The Fourth Wall

ALBUM. Je vais tout de suite briser vos espoirs les plus fous: non, Oxes ne s’est pas reformé et non The Fourth Wall n’est pas leur nouvel album. Mais The Fourth Wall est quand même un bien joli cadeau que nous fait Computer Students. Car, comme à son habitude, le label (derrière lequel on retrouve

BarRage, le nouveau podcast de Positive Rage

C’est parti, Positive Rage lance tranquillement son podcast en plein confinement… je vous parle de mes derniers coups de cœur, de Vintage Crop à Coriky… Track List du BarRage #1:Siouxie and the Banshees – MirageProtomartyr – The AphoristVintage Crop – the NorthLIIEK – CrisisLithics – HandsLavabos Iturriaga – ChinaOptic Sink – PersonifiedAdult. – Second NatureHuman

NE RESTE QUE L’AUBE (Murat)

BD. Fin du XXIe siècle. Les jours, ou plutôt les nuits, passent inlassablement sans que rien ne change pour Jorgen Nyberg. Dans son immense appartement atelier qui domine Stockholm, l’artiste met la dernière main aux peintures qu’il va exposer. Pour tromper l’ennui car si les hommes rêvent d’immortalité, lui la subit depuis qu’un collectionneur d’art